Si la majeure partie de son côté Est est enclavée dans les terres, la France a pourtant un accès direct tout à la fois à la Manche, l’Atlantique et la Méditerranée. Une particularité qu’il est important de cultiver puisque cet accès aux mers et océans a de nombreuses conséquences. Tant au niveau touristique que commercial. Cela parce que de la bonne tenue des infrastructures portuaires existantes dépend la poursuite des échanges entre continents. Dès lors, lumières sur les principaux ports de France

Bordeaux

En premier lieu, parlons Bordeaux. Et non pas le vin, mais bel et bien la sublime ville dont il est originaire. Car si Bordeaux et la région bordelaise sont connues pour leur patrimoine viticole ; ce n’est pas là le seul atout de la Nouvelle-Aquitaine. En effet, celle-ci peut également se prévaloir de posséder l’un des plus grands ports de France. Et l’un des plus usités puisque plus de 2500 navires y déposent l’ancre par an. En outre, il faut admettre qu’il y a de quoi faire ! Car si le port s’étend sur plus de 1500 hectares ; les installations qui lui sont inhérentes s’étirent quant à elles sur près de 100 kilomètres de long. Impressionnant, non ?

La Rochelle

À tout juste quelques kilomètres de là et à front d’Atlantique se trouve un autre port d’importance ; celui de la Rochelle. Construit entre 1880 et 1890, celui-ci peut se targuer d’un trafic de 10 millions de tonnes. Et si son histoire fut un temps assombrie par son rôle dans la tragique traite négrière, le port de La Rochelle redore aujourd’hui son blason en s’inscrivant au rang des ports les plus actifs de l’Hexagone.

Rouen

Si le port de Rouen est principalement connu pour sa très photogénique « armada » de voiliers organisée tous les 4 à 6 ans, il n’en reste pas moins vrai que Rouen est l’une des places fortes du trafic portuaire. Ainsi, ce port français est non seulement l’un des 7 principaux de l’Hexagone (voire le premier en ce qui concerne le commerce de farine et d’engrais) mais pas seulement ! Car il s’agit aussi d’une place forte européenne, notamment en ce qui concerne les céréales. Et lorsque l’on songe que ce port occupait déjà une place prédominante dès 50 avant Jésus Christ ; on ne peut que saluer une telle pérennité !

Cela dit, ces trois premiers ports se font devancer par ceux de Saint-Nazaire, Dunkerque, le Havre et plus encore ; celui de Marseille dont nous reparlerons très prochainement…

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.